La Conférence internationale sur
Bassin du lac Tchad

Conference

THEME DE LA CONFERENCE

“Sauver le lac Tchad afin de restaurer l’écosystème de son bassin et garantir des moyens d’existence, la sécurité et le développement durables.”

A. Sous-thèmes de la Conférence

Restauration du lac Tchad : innovations scientifique et technique ;
transfert d’eau vers le lac Tchad : perspectives, défis et solutions ;
Situation sociale, environnementale, culturelle et éducative dans le contexte actuel ; 
Situation sécuritaire et états des lieux de la coopération régionale en vue de restaurer la paix dans le bassin du lac Tchad;
financement des options retenues.  

B. Objectifs

Le principal objectif de la Conférence internationale sur le lac Tchad est de susciter l’attention de la communauté internationale sur les défis d’ordre socio-économique et environnemental qui émanent de l’assèchement du lac Tchad, la menace qui pèse sur les moyens d’existence en causant l’insécurité afin d’élaborer un programme détaillé d’actions pour préserver le lac Tchad de sa disparition. 

Les objectifs spécifiques de la Conférence comprennent :

 METHODOLOGIE

La Conférence se déroulera en sessions plénière, technique et par une table ronde de haut niveau. 

La structure séquentielle de la Conférence se présente ainsi qu’il suit : 

Session plénière d’ouverture : Cette session se focalisera sur les mots de circonstance au sujet des orientations générale et/ou stratégique, les clarifications des concepts et des paradigmes possibles proposés pour orienter les nouvelles interventions visant à atteindre des résultats significatifs ;

Sessions thématiques: Ces sessions se focaliseront sur toutes les questions et les solutions techniques  qui se rapportent à la sauvegarde et à la restauration du lac Tchad pour lui permettre de jouer pleinement son rôle en matière de régulation environnementale (écosystèmes) et d’amélioration durable des conditions de vie des populations du bassin.

Table ronde : cette table ronde de haut niveau portera sur la présentation des conclusions des sessions techniques qui aboutiront aux recommandations pragmatiques et historiques.

Contenus des exposés:

Session plénière d’ouverture : cette session se focalisera sur deux(2) exposés essentiels. Le premier exposé présenté par la CBLT portera sur les défis, les perspectives et les opportunités de la sauvegarde du lac Tchad. Le second exposé de cette session présenté par l’UNESCO, s’appesantira sur les orientations stratégiques et l’approche adéquate pour adopter une nouvelle dynamique de solutions proposées pour sauver le lac Tchad. Les mots introductifs permettront aux participants de mieux comprendre les résultats attendus de la Conférence ;

Sessions techniques ou thématiques : celles-ci traiteront des exposés sur divers sujets liés à la sauvegarde du lac Tchad et le rôle du développement durable assigné à ce lac. Les sous-thèmes qui se rapportent à la recharge du lac Tchad en eaux devront être intégrés dans un cadre cohérent avec la possibilité d’explorer plusieurs options (y compris le transfert d’eau interbassin). Il y va des sujets liés aux ouvrages hydrauliques précédés d’un exposé sur l’inventaire exhaustif de ces derniers dans le bassin du lac Tchad en tenant compte des impacts potentiels sur la restauration du lac Tchad. 

Mots de circonstance :

Aperçu : Sauvegarde du lac Tchad, Perspectives, défis et opportunités- CBLT.
Sauver le lac Tchad afin de restaurer l’écosystème du bassin et garantir  des moyens d’existence, la sécurité et le développement durables-UNESCO ; 

 

Exposés techniques

i.      Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE, UNESCO):   cas du bassin du lac Tchad;

ii.     Perspectives et opportunités du PTEIB: étude du cas chinois (Power China) ;

Étude du cas de la mer d’Aral; Bonifica Transaqua concept;

CBLT/CIMA International –Étude de faisabilité du transfert d’eau de l’Oubangui au lac Tchad. Transfert d’eau du fleuve Oubangui au lac Tchad par énergie solaire par Ing. Guy Immega

Le Trans Africa Pipeline (TAP) et la recharge du lac Tchad, par Trans Africa Pipeline Inc, Canada.

iii.      Transfert d’eau interbassin du fleuve Oubangui au lac Tchad et diplomatie internationale– par Francois KALWELE, ARD/ClREP – Ministère de l’environnement de la République Démocratique du Congo. 

iv.      Cadre environnemental, social et culturel de la construction d’un gigantesque ouvrage hydraulique par l’UNEP ;

v.    Options de financement de la restauration du lac Tchad. 

Aperçu du financement des ouvrages hydrauliques en Afrique-BAD;
 

 Projet du grand fleuve artificiel    -    cas de la Libye ;
Grand barrage de la Renaissance -   cas de l’Éthiopie ;
Canal de SUEZ             -   cas de l’Égypte
Autres options : cas de la RDC avec le Fonds vert (REDD+, Fonds vert, etc.) par l’ARD / ClREP – Ministère de l’environnement de la République Démocratique du Congo .
vi.    Renforcement des capacités pour la gestion durable de l’eau, par le Centre Régional pour la Gestion Intégrée des Bassins Fluviaux, établissement de catégorie II de l’UNESCO ;

vii.   Relations entre la dégradation environnementale, la perte des opportunités économiques et des moyens d’existence et les questions sécuritaires-CBLT ;

Dynamique des ressources en eau dans le bassin du lac Tchad, par les panélistes venant des institutions des pays membres (Tchad, Niger, Nigéria et Cameroun) – orateurs à identifier ;  

Diplomatie transfrontalière de l’eau, culture de la paix et statut du lac Tchad comme réserve de biosphère et/ou site du patrimoine mondial-UNESCO ;
utilisation durable de l’eau pour la sécurité alimentaire dans le bassin du lac Tchad-FAO ; 

Table ronde

La table ronde de haut niveau portera sur la présentation du rapport de la session technique et des recommandations.                                                                                         

RÔLES DES PRINCIPAUX PARTENAIRES

République Fédérale du Nigéria, UNESCO, CBLT et autres bailleurs de fonds

REPUBLIQUE FEDERALE DU NIGERIA

Financer, superviser, coordonner et faciliter la Conférence
 

UNESCO

Collaborer avec le Gouvernement Fédéral du Nigéria et la CBLT pour identifier les principaux panélistes et assurer le soutien technique ;
Impliquer  les agences onusiennes pertinentes dans l’organisation de la Conférence ;
Assurer la publicité au sujet de la Conférence à travers les canaux appropriés à l’UNESCO; 
Commission du Bassin du Lac Tchad:

Apporter un soutien financier et logistique à la Conférence ;
Faciliter la participation des représentants des pays membres et d’autres parties prenantes à la Conférence ; 
Assurer le plaidoyer par les Champions de la CBLT :

i.     Général de Division Olusegun Obasanjo (à la retraite), Ancien Président de la République Fédérale du Nigéria;

ii.      M. Boukary Adji – Ancien Premier Ministre de la République du Niger. 

Autres partenaires et éventuels bailleurs de fonds :

BAD;

Banque mondiale;

CEEAC; 

CEDEAO;

AMCOW;

CMAE;

 Gouvernement allemand & GIZ ;

Gouvernement de la République Démocratique du Congo ;

Gouvernement de la République du Congo ;

Gouvernement d’Algérie ;

Gouvernement d’Égypte ;

Gouvernement du Canada ;

Gouvernement de Chine ; 

Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA);

Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) ;

Gouvernement de la Norvège ;

 Union africaine ;

Union européenne ;

Commission Internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS) ;

Force multinationale mixte (FMM) ;

PNUD, PNUE, UNICEF, FAO (pêche, forêt), OIT;

Secteur privé
DATE ET DUREE DE LA CONFERENCE

Trois (3) jours de réunion comprenant deux (2) jours consacrés à la session technique et un (1) jour dédié au Sommet de haut niveau sous réserve de l’approbation des chefs d’État et de Gouvernement de la CBLT. La Conférence se tiendra du 26 au 28 février 2018. 

BUDGET

A élaborer par les différentes sous-commissions et consolider dans le budget général. 

FINANCEMENT (y compris en nature)

République Fédérale du Nigéria;
UNESCO;
Secrétariat  Exécutif de la CBLT;
BAD;
FAO;
PNUE;
Banque mondiale;
UA,
CEDEAO;
Secteur privé et;

Autres bailleurs pertinents.

RESULTATS ATTENDUS DE LA CONFERENE INTERNATIONALE

Au terme de la Conférence internationale, toutes les parties prenantes, experts scientifiques, bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux et les agences spécialisées des Nations Unies sont tenus de travailler en harmonie avec les OCB, les ONG et les autres partenaires et bailleurs qui s’inspireront des conférences et des études antérieures pour mener les activités suivantes en rapport avec la restauration durable du niveau d’eau du lac comme moyen de le sauvegarder : 

La conférence internationale sur le lac Tchad
Location: Transcorp Hilton Hotel, Abuja, Nigeria.
Email: info@lcbconference2017.ng   Tel: +2348037033941